Un trio 100 % féminin à la tête des tout jeunes SOA natation

PAR FLORENCE PIAZZETA

Lundi soir, les SOA natation vivaient leur première assemblée générale en tant qu’association indépendante. En effet, les dirigeants de la natation armentiéroise, après l’avoir promis plusieurs fois, avaient décidé, quelques semaines auparavant (lire notre édition du 10 juin), de se séparer de leurs amis du basket. « Pour une gestion plus souple et moins contraignante », annonçait diplomatiquement Charles Decoene, président de la section jusqu’à lundi soir.

trio

Voilà, c’est fait : les SOA natation sont désormais une entité à part entière. Exit le club omnisports né en 1932 et dont n’étaient rescapées que deux disciplines. Depuis lundi, les nageurs et les basketteurs armentiérois ont donc pris de manière officielle des chemins séparés. Mais Charles Decoene, l’emblématique président de la section natation, a entamé les débats en remettant les choses dans leur contexte et en balayant d’un revers de main les hypothèses laissant supposer qu’il s’agissait d’autre chose que d’un divorce à l’amiable.

Sandrine Dewaele, trésorière jusqu’alors, s’est lancée dans la – longue et fastidieuse – lecture des nouveaux statuts. Le nouveau bureau directeur a ensuite été élu à l’unanimité… Restait ensuite à désigner président, trésorier et secrétaire. « Je souhaite lâcher la présidence après plus de quinze ans de service, expliquait Charles Decoene. Aujourd’hui, place aux jeunes. » Les « jeunes » qui présideront donc à la destinée des nageurs armentiérois, ce sont Sandrine Dewaele (présidente), Sandrine Rodriguez (secrétaire) et Ingrid Garcia (trésorière)… Un trio 100 % féminin à la tête de la nouvelle association. « Il faut rendre un hommage à Charles pour l’ensemble de son oeuvre », enchaînait Bernard Haesebroeck, maire. « C’est une page qui se tourne aujourd’hui. Mais je sais qu’il va encore être très présent, qu’il va apporter son expérience et sa passion à ceux qui ont repris le flambeau », poursuivait-il en rappelant que Charles Decoene avait permis au club de survivre aux moments difficiles. « Je salue Charles, Robert (Pautonnier) et George (Lecigne), les mousquetaires de la natation armentiéroise. C’est grâce à leur ténacité et leur dévouement que le club SOA natation est toujours à flot malgré les avis de tempête », renchérissait Sandrine Dewaele

La suite ?

Aujourd’hui, la période n’est certes plus à la tempête mais les SOA natation ne naviguent pas pour autant sur une mer d’huile. Notamment en raison du nombre de lignes d’eau qui leur sont réservées à Calyssia. C’est d’ailleurs l’un des premiers dossiers sur lequel risque d’avoir à travailler le nouveau bureau. « Dès demain (hier), nous sommes conviés à assister à la réunion du syndicat intercommunal de la piscine d’Armentières. D’un autre coté, nous avons été contactés par le club belge des Espadons cominois que nous rencontrerons également demain soir pour une première prise de contact », annonce Sandrine Dewaele tout en précisant que les cinq nageurs armentiérois qualifiés pour les championnats régionaux, qui se disputeront à Dunkerque dimanche, étaient déjà, à l’heure de l’assemblée, en plein entraînement dans le bassin outre-Quiévrain. Bernard Haesebroeck a abondé dans le sens de la nouvelle présidente, offrant une autre piste pour compenser le manque de créneau offert par Calyssia : celle d’un rapprochement avec la piscine d’Herlies… En attendant qu’Armentières bénéficie du plan communautaire de création des piscines qui devrait, à terme, aboutir à une extension de Calyssia entièrement financée par la communauté urbaine. Mais, avant de bénéficier de ce qui devrait être un bassin d’apprentissage, il faudra certainement encore s’armer de patience…

 

Les commentaires sont fermés