Les effectifs toujours pleins à ras bord

Deux ans après avoir pris leur indépendance vis-à-vis du basket, les SOA natation apprennent à nager en eaux calmes. C’est le constat établi lors de l’assemblée générale.

Il reste à résoudre le dossier épineux des lignes d’eau supplémentaires réclamées par le club. En conséquence, cette saison, les effectifs vont rester stables avec un peu plus de cent vingt nageurs. Pas un de plus, on affiche complet.

  • La solution, recruter plus ?

La présidente, Sandrine Dewaele, ne cache pas sa volonté de constituer un nouveau dossier comprenant des propositions concrètes pour le prochain contrat d’affermage de la piscine Calyssia, lequel arrive à échéance en mars 2015. « Nous aimerions être associés dans le processus qui choisira le nouveau délégataire de la piscine Calyssia » a proposé la présidente, qui argumente : « Nous voulons accueillir un maximum de nageurs et nous aimerions pouvoir renforcer nos groupes de jeunes. Quelque soit le délégataire retenu, nous souhaitons conserver des relations privilégiées avec celui-ci, car ce qui nous importe est que notre discipline puisse être accessible au plus grand nombre. »

Pour encadrer davantage de jeunes, le club ambitionne de financer la formation de deux nouveaux entraîneurs cette saison, parmi lesquels Tiphaine Delelis qui intègre le bureau cette saison. « Il nous faut préparer l’avenir. Un club avec une ossature solide est un club pérenne qui se développe et qui améliore ses résultats » a commenté la présidente dans une salle comble en ce jour d’inscription.

  • Charles Decoene quitte le bord des bassins

Au cours de l’assemblée générale des SOA natation, la présidente Sandrine Dewaele a annoncé le départ du bureau de l’ancien président emblématique Charles Decoene : « Il ne peut être présent ce soir mais il m’a assuré de tout son soutien envers notre association. Président pendant plus de quinze ans, Charles a su maintenir à flot le club contre vent et marée. Je l’en remercie vivement. J’ai eu l’honneur de lui succéder il y a deux ans, et comme il me l’avait dit à l’époque, la tâche est rude mais au combien enrichissante. Force est de constater qu’il avait parfaitement raison. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.